Le string s’affranchit de la ficelle !

Je tiens tout d’abord à préciser que cet article ne convient pas aux moins de 18 ans !
Les images qui vont suivre sont particulièrement dénudées, ainsi, je vous conseille vivement de vous redresser sur votre chaise afin de cacher votre écran si vous êtes sur votre lieu de travail et dans un Open Space ^^.


Voici la découvert du jour, le C String…

Tout d’abord remontons un peu à l’histoire des sous vêtements, et de son importance grandissante, dans le monde de la mode et de la communication.

Ce n’est qu’à partir du 16ème siècle que les femmes ont le droit de mettre un caleçon (mais uniquement lorsqu’elle monte à cheval). Ce droit disparait à nouveaux très vite.( Et oui, avant le 16ème siècle les femmes n’avaient pas le droit aux sous-vêtements… à méditer…).

Au 19ème siècle seule les danseuses du french Cancan ont le droit au port de la culotte.

Ce n’est qu’après la seconde guerre mondiale que toutes les femmes peuvent enfin porter la culotte (pas dans leur ménage mais bien à l’entre jambe 🙂 ) et c’est là que tout part en vrille. Au fil des années, le tissu rétréci de plus en plus… On passe de la culotte, à la ficelle dans les fesses : le STRING !
La mode alors dicte la loi : le string c’est sexy, mais surtout classe car on ne voit pas la démarcation de la culotte…

Aujourd’hui, le string laisse place au C String (attention les yeux !) :

le nouveau string

le nouveau string

Le principe est simple : plus de ficelle !
Afin que le C string tienne bien, le fil dans les fesses est donc une armature, et le devant est un tissu assez dur.
Ce sont alors les fesses qui tiennent ce nouveau « bijou ».

Activités du jour :
Le C string est vendu sur divers sites de lingeries féminines, mais je vous propose de pouvoir le confectionner par vous même :
Matériel :
– une armature de soutien gorge (assez grande) ou bien un serre tête.
– un protège slip
– un tissu de votre choix.

Technique : Couper un fil d’une largeur de 3 centimètres, et enrouler ce fil autour de l’armature.
Puis entourer le tissu autour du protège slip et coller le tout ensemble !

Comment ça je ne suis pas claire ? 😉

Pour conclure, l’histoire nous apprend que tout est un éternel recommencement : les femmes se sont battues pour le port de la culotte, maintenant, elles portent de moins en moins de matière ! Pourquoi serions-nous les seules à nous balader avec un bout de fer entre les fesses pour cacher notre friandise ? A vous les hommes, il est grand temps d’aérer votre sucre d’orge !

par BarreauDeChaise

Publicités

6 Responses to Le string s’affranchit de la ficelle !

  1. barreaudechaise dit :

    yeaaaaaah 🙂 ❤

  2. chrisNesis dit :

    Excellent ce petit court de travaux pratiques!! Tu nous envoie des photos de tes réalisations?

  3. barreaudechaise dit :

    a venir 🙂
    je t’en ferai un pour ton anniversaire ^^
    c’est dans longtemps mais quand meme 🙂

  4. Je dois dire que je suis sceptique concernant le concept … Comme le dit si bien une amie : autant ne rien mettre plutôt que d’avoir une grosse barre dans le cul ! 😀

  5. chrisNesis dit :

    Au fait, comment on fait pour s’assoir avec ça????

  6. barreaudechaise dit :

    Bien, justement, là est la question…
    Je me demande bien, étant donné que le la ficelle dans les fesses est très dur (similaire à un serre tete fin) je me demande vraiment à quel point ca peux faire mal, et pire encore, que cela « rebique »…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :