Mylène Farmer … tout le monde en parle encore !

Elle n’a définitivement pas fini de faire parler d’elle, la preuve en est sur ce blog alors que je n’en suis absolument pas fan !

Mais personne ne peut passer à côté du phénomène Mylène Farmer et, il faut bien reconnaitre encore une fois, que nous aimons tous au moins un titre de la dame ! Pour ma part mes titres préférés sont Désenchanté et C’est une belle journée.
Mais si j’écris ce second article sur la Madame Mylène Farmer c’est, pour partager avec vous l’avis d’un amis blogueur : Toli.

Toli s’est rendu pour la seconde fois au stade de France pour aller voir la madame Farmer chanter / danser / pleurer / performer.
Voici ce que le monsieur en pense, sans langue de bois, et pour découvrir son point de vue en entier, je vous laisse découvrir son blog : { Absolutely Awesome } .

« (…)Je ne suis pas un grand “fan de” Mylène Farmer. Je m’étais laissé dire qu’il fallait la voir en concert. Je m’étais laissé convaincre que je ne devais absolument pas manquer ses prochains spectacles, sous aucun prétexte. Alors le jour de la mise en vente des places, c’était l’anniversaire d’une amie “fan de”. Mon cadeau était tout trouvé : deux places. Dix huit mois plus tard, samedi 12 septembre, nous nous retrouvons donc pour ce moment tant attendu. Bon anniversaire Audrey.
L’ambiance de folie qui régnait à Saint Denis samedi soir était une expérience à vivre. J’ai passé un très bon moment, tout comme les 75 000 personnes présentes, toutes générations confondues. Beaucoup était au bord de l’hystérie. Côté spectacle, c’était un show bien préparé, réglé dans les moindres détails. A taille exceptionnelle, show exceptionnel ? Non. J’ai trouvé dommage que l’ampleur du lieu ne soit pas mieux utilisé. (…) Sur certains titres, on avait du mal à distinguer ce que chantait Mylène. Heureusement que le public hurlait plus fort qu’elle ! Le concert était rythmé par des tableaux successifs qui se sont succédés, comme pour toute artiste de son envergure : troupe de danseurs remarquables, couleurs vives, lumières travaillées et images projetées sur les écrans géants (je retiens les corps nus qui s’entremêlent sur “Pourvu qu’elles soient douces”), multiples changements de tenue de la star, mélange dosé entre atmosphère intime, moment romantique, session techno et vieux tubes populaires. Mention spéciale pour les élégants costumes conçus par Jean-Paul Gaultier. C’est vraiment ce que je retiendrai. Bravo Jean-Paul ! Je retiendrai aussi que certaines stars, comme certains enfants, savent pleurer “à la demande”, “sur commande”. C’est beau l’émotion quand c’est naturel à chaque concert, aux mêmes moments. (…) C’est la deuxième fois que je me promets de ne pas remettre les pieds au Stade de France. Il faudrait qu’on m’aide à m’en souvenir
. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :